La Communauté d’agglomération gère l’eau et l’assainissement


Dernière mise à jour : le 10 janvier 2019


logo CA3B

 

La CA3B devient compétente en matière d’eau et d’assainissement

 

En ce qui concerne l’eau

 

Depuis le 1er janvier 2019, la Communauté d’Agglomération exercera la compétence « eau potable » en direct pour les communes de Bourg-en-Bresse, Péronnas, Saint-Just, Cize et Pouillat.

Sur le reste du territoire, les syndicats intercommunaux des eaux perdurent tout en étant composés pour partie de représentants de l’Agglomération.

Les modes de gestion du service de l’eau sont divers et le resteront. Les quatre syndicats des eaux ont choisi de confier la distribution de l’eau à des délégataires privés. Les contrats seront menés à leur terme. Pour les usagers concernés, il n’y aura aucun changement.

Les habitants de Bourg-en-Bresse, Péronnas, Saint-Just dépendaient de la Régie de l’eau de la Ville de Bourg-en-Bresse. Ils devront désormais s’adresser à la Régie intercommunale des eaux que la CA3B a créée au 1er janvier.

 

En ce qui concerne l’assainissement collectif

 

Depuis le 1er janvier 2019, la CA3B devient également compétente en matière d’assainissement collectif. Elle exploite également le service pour la majorité des communes (60), via la Régie intercommunale de l‘assainissement que la CA3B a créé au 1er janvier, en s’appuyant pour partie sur des agents communaux pour la gestion de certains ouvrages.

 

 

Le tarif du mètre cube augmente, pourquoi ?

 

Le service de l’eau et de l’assainissement est régi par un principe simple : son coût doit être couvert par les recettes perçues. Le budget doit donc être équilibré. Or, en additionnant l’ensemble des charges transférées par les communes, un déficit de 432 000 € apparaît. Dans un souci de solidarité, la CA3B a choisi de répercuter une hausse de 4 centimes d’€ / mètre cube à tous les abonnés.

Soit une hausse moyenne de 4,80 € TTC pour une consommation de 120 m3.